60 secondes chrono

60 secondes chrono
2000
Dominic Sena

Si aujourd’hui les bons gros films d’action décomplexés sont snobés et sortent bien souvent directement en vidéo sans passer par la case cinéma, jusqu’au début des années 2000 elles avaient encore une place de choix dans le paysage cinématographique. La preuve en est avec ce petit bijoux pour amateur de voitures de collection, qui malgré des critiques très mitigées a raflé plus de 230 M$ au box-office, soit à peu près autant que Fast & Furious sorti à la même époque. Comme quoi, quelques blagues en dessous de la ceinture, des grosses caisses et de la biatch et c’est la victoire assurée.

Remake du film éponyme de 1974, le film met un scène un vol de voiture sans précédent. À cause de son frère Kip (Giovanni Ribisi) menacé de mort suite à un ratage complet qui a fait perdre beaucoup de temps et d’argent à un dangereux chef mafieux, le légendaire Memphis (Nicolas Cage), l’as du vol de voiture à la retraite, va devoir reprendre du service. En échange de la vie de son frère, il va devoir voler pas moins de 50 voitures de modèle bien précis en seulement trois jours. Pour se faire, il va devoir réunir son ancienne bande (incluant Angelina Jolie et Robert Duvall), mais pendant ce temps la police (Delroy Lindo et Timothy Olyphant), aux faits de son passé, va l’avoir à l’œil.

Dans le genre idée de base ultra classique, le film se pose là : le coup du frère gaffeur qui marche dans les pas de son aîné, avec la même tête d’affiche on a eu ensuite Lord of War pour ne citer que lui, mais la liste est interminable. De même, le coup de la légende qui s’est retirée et qui revient par la force des choses, ce doit être l’un des thèmes les plus éculés de tous les temps, d’Aragorn dans Le Seigneur des Anneaux à Batman dans Batman V Superman en passant par Han Solo dans Star Wars 7. Et que dire de la vieille équipe qui se reforme, classique parmi les classiques ? Si on ajoute à ça l’humour bien gras et les personnages ultra stéréotypés, on obtient sans contestes l’un des films les moins inspirés de l’histoire. Il faut donc savoir prendre le film pour ce qu’il est : un gros film d’action avec des bagnoles et un brin de suspense autour de comment les choses vont se dérouler. C’est globalement assez efficace et le casting est plutôt énorme, mais pas de quoi non plus atteindre le niveau de fun d’un Fast & Furious ou d’un Need for Speed, qui avait d’ailleurs un meilleur casting voiture et mieux mis en valeur. De même, côté action le film n’est pas très généreux, se contentant d’une belle course-poursuite tardive, le reste étant très oubliable. Pour l’ambiance rétro, le casting et les belles voitures, les fans du genre y trouveront là un divertissement parfait, mais difficile de s’emballer outre mesure.

Cette entrée a été publiée dans Cinéma, Critiques. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>